Salariés aidants : la solution au désengagement en entreprise ?

9 décembre 2022par lesaidantes0
Le désengagement, un coût non négligeable mais invisible pour les entreprises

On parle souvent d’engagement des salariés dans les entreprises. Mais l’argument de la croissance ne suffit plus à les mobiliser sur le long terme. Et si la solution venait des salariés aidants ?

Un sujet présent depuis longtemps

Plus qu’une tendance, le véritable sujet de fond qui est latent depuis quelques années- et qui éclate aujourd’hui au grand jour- est que les salariés ne souhaitent plus s’investir pour leur employeur à n’importe quel prix. En tout cas, pas au prix d’y laisser leur santé physique, psychologique et émotionnelle.

Vous le constatez autour de vous : le nombre de personnes en épuisement professionnel augmente drastiquement. Vous savez, ce fameux « burn-out » dont tout le monde entend parler.

11 660 euros, le prix du désengagement

Créé par le cabinet Mozart Consulting en 2019 en collaboration avec le Groupe APICIL, l’indice de bien-être au travail (IBET) permet de mesurer l’engagement des salariés – par le désengagement – et qui montre, en euros, l’impact que le désengagement peut avoir sur la performance des entreprises.

En 2021, l’indice révèle que le coût moyen du désengagement et de la non-disponibilité d’un salarié s’élève à 11 660 euros par an et par salarié. Un chiffre qui interpelle. Quel en est l’impact ? Une perte de sens et de l’impact réel du travail constaté chez les collaborateurs.

Le désengagement, un coût non négligeable mais invisible pour les entreprises

Personnes versus ressources

La logique veut que les nouveaux arrivants et les salariés en poste se coulent dans un cadre dicté par l’entreprise : une histoire, une culture, des valeurs… Mais qu’est-ce qui ferait que les salariés puissent vraiment s’y reconnaître et s’investir ? Quelle place leur société leur donne-t-elle pour qu’ils puissent y participer activement ? Est-ce possible lorsqu’ils ont la perception et le sentiment d’être interchangeables et corvéables à merci ? A quoi bon en effet !

Les collaborateurs ne sont plus perçus qu’en termes de « ressources », et non en tant que personnes. Des ressources dans lesquelles l’entreprise peut puiser allégrement… Jusqu’à épuisement. A l’image de ce qui se passe actuellement pour la planète.

Des salariés partenaires

L’entreprise a bien sûr des objectifs économiques et financiers à tenir si elle veut continuer à exister. Mais elle restera en mode survie, voire sera menacée de disparaître en niant la somme des individus qui la composent et qui lui permet de «faire société ». L’entreprise est bien une entité vivante qui a besoin de toutes les parties prenantes pour vivre, en portant une attention particulière à ses salariés.

Comment l’entreprise répond-elle aux valeurs et à l’engagement personnels de leurs salariés? Quelle vision, stratégie et quelles actions souhaite-t-elle mettre en place avec eux ? Une piste à envisager serait de les considérer comme des partenaires qui contribuent au bien-être de chacun et par extension à la sienne, économiquement comme socialement.

Intégrer les salariés comme des partenaires pour favoriser le bien-être

Une entreprise à l’écoute

Comment ? En commençant par être à l’écoute réelle des besoins de ses salariés, comme l’entreprise le fait auprès de ses clients et de ses parties prenantes. Il existe en effet un lien étroit entre le bien-être de ses salariés et sa performance globale.

L’engagement des collaborateurs naît donc de la prise en compte de leur motivation intrinsèque, de leur besoin de se sentir utiles, de leurs compétences et de leur sentiment d’appartenance, et ceci grâce à des projets auxquels ils prennent concrètement part, parce qu’ils en sont, en partie, à l’origine.

Des salariés aidants contributeurs

L’un des sujets qui mobilise les collaborateurs des entreprises est celui des salariés aidants. Il est important car il va concerner de plus en plus de monde (1 salarié sur 5 est un Aidant aujourd’hui, 1 sur 4 le sera en 2030) et va impacter l’organisation de l’entreprise à tous les niveaux, sans même évoquer la difficulté de recruter et de fidéliser ses salariés.

Nous souhaitons chez Les Aidantes & Co que la co-construction de solutions devienne une évidence. A partir du moment où les salariés aidants, aux côtés des autres salariés et de l’employeur co-construisent des solutions qui entrent en résonance avec leur propre vécu, ils résoudront leurs difficultés à allier leur vie professionnelle, leur vie personnelle et leur vie d’aidants.

Les salariés-aidants, une expérience avec un impact positif pour toute l'entreprise

Une entreprise aidante

Résultat, leur possibilité de s’investir au travail en sera décuplée (meilleure organisation de leur emploi du temps, adaptation de la mission pour un temps donné, meilleure communication avec le manager…). Leur investissement pourra rejaillir positivement sur l’ensemble de l’organisation. Nous sommes certaines que c’est en cela que l’entreprise sera aidante car elle aura déjà préparé le terrain pour tous les salariés qui vont devenir aidants… grâce à la contribution de ceux qui le sont déjà.

Ils vont co-construire des solutions avec elle qui entrent en résonance avec leur propre vécu et résoudront leurs difficultés à allier leur vie professionnelle, leur vie personnelle et leur vie d’aidants… Résultat, leur envie de s’investir au travail en sera décuplée. Leur investissement pourra rejaillir positivement sur l’ensemble de l’organisation. C’est en cela que l’entreprise sera aidante car elle aura déjà préparé le terrain pour tous les salariés qui vont devenir aidants… grâce à la contribution de ceux qui le sont déjà.

L’engagement de vos salariés comptent pour vous? Prenons rendez-vous pour en parler!

Laissez-nous un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

@2022 Tous droits réservés Les Aidantes & Co. Réalisation DigitalDG | Mentions légales